Ténérife

  • -

Ténérife

Au large du Maroc se trouve Tenerife. Au cœur de Tenerife se trouve le majestueux pic du Teide, volcan toujours actif. Plus grande île de l’archipel des Canaries perdu dans l’Océan Atlantique sur la route des Amériques, Tenerife a la triste réputation d’accueillir en permanence des hordes de touristes avides du soleil qui brille toute l’année dans le Sud de l’île… Là, les plages sont « bétonnées » et….même le sable n’est pas d’origine, puisqu’il vient du Sahara, apporté à grand renfort de barges !

Un échange avec La Salle Tenerife ??? C’est donc, à priori, si l’on s’en tient à cette idée reçue, partir en vacances….. Et pourtant !! Autour du volcan Teide se déroule une nature exceptionnelle, qu’il faut juste avoir envie de découvrir ! Découvrir aussi les plages de sable noir, l’authentique, celui- là, lié à la nature volcanique de l’île ! Découvrir enfin l’histoire de l’île qui remonte loin, si loin…..du temps où l’étrange peuple des Guanches l’occupait !….et les occupations française, espagnole, qui ont laissé derrière elles des merveilles d’architecture !
Nous avons donc été très occupés !…et avons appris tant de choses…. Sans compter l’efficacité linguistique de notre immersion dans les familles canariennes, toutes soucieuses de notre bien-être…

tenerife2

Jeudi 21 Janvier
Découverte de San Cristobal de la Laguna, ancienne capitale de Tenerife, classée, ne vous en déplaise, au Patrimoine mondial de l’Humanité. C’est dire la rareté et la beauté probables du lieu…Aujourd’hui appelée la Laguna, elle fut la première ville de tout l’archipel, fondée en 1496 par le Conquistador de Lugo, qui l’arracha aux Guanches, aux origines berbères. Auparavant, cependant, ce
fut Jean de Béthencourt, natif de Haute Normandie, qui reçut le titre de roi des Canaries, après avoir chassé lui aussi nombre de Guanches.
Il s’agissait donc d’organiser une ville où la vie devait se développer dans les meilleures conditions. Ainsi se mit en place une architecture coloniale ainsi qu’un tracé linéaire des rues réalisé au 15ème siècle, sans murailles de protection. Nous comprenons alors que cette ville fut sans conteste le modèle des villes américaines d’aujourd’hui !…. Profiter des rues historiques, entrer dans les palais, dans les églises fut une expérience inoubliable…
Nous découvrons l’après midi ce peuple des Guanches par la visite de la Candelaria. Autour du sanctuaire marial qui est une immense basilique, les statues de ces hommes, réputés de taille immense, longent le bord de mer. L’ensemble est saisissant et impressionnant. Bénéficiant d’un peu de liberté, nous ne résistons pas à la joie d’un bain de pieds dans l’Océan et repartons les pieds noirs…de sable !

Vendredi 22 Janvier
El Teide !! Sur la route qui nous y mène, le paysage ne cesse de changer, avec la végétation. Nous traversons cette magnifique forêt de pins canariens, espèce endémique, dont le bois est très résistant au feu, ayant permis autrefois l’ornementation de nombreux palais de la Laguna. Enfin, le volcan s’offre à notre vue : paysage lunaire, traces de coulées de laves typiques de ce volcan effusif, nous avons alors droit à une véritable leçon de vulcanologie sur le terrain ! Avant d’arriver au sommet, il nous faut traverser une véritable « mer de nuages » : les alizées venant de l’Océan bloquent sur le volcan et ne peuvent le surmonter. Là haut, il fait incroyablement chaud…..il y a même des fleurs à cette époque sur le Teide : du jamais vu… ! Le réchauffement climatique nous apparaît là comme une évidence inquiétante. Nous voici partis pour une longue promenade au milieu des produits volcaniques : nous apprenons à reconnaître l’obsidienne, la pierre ponce et en découvrons la formation, au milieu de tout ce basalte qui nous entoure…
Nous étions tellement heureux et curieux que ce jour là….nous ne déjeunerons qu’à 15h, sans songer un instant à nous plaindre de la faim !

Week End
Certains ont profité des joies des plages du Sud, et des plaisirs du parc aquatique…
D’autres ont vu ces plages, noires de monde, et n’ont pu résister à la fraîcheur d’un bain dans l’Atlantique, puisque l’eau est à 21° et la température extérieure aux alentours de 30° !! Mais ils n’y sont pas restés longtemps….
La route qui remonte vers la pointe Ouest de l’île passe par des paysages de falaises grandioses…Vers l’intérieur enfin, la région de Masca est d’une beauté à couper le souffle ! L’association de la roche noire et de l’eau, si bleue, est fascinante. Nous faisons étape dans de charmants villages dont la place centrale, qui se déploie autour de l’église est si calme, si paisible, qu’on se croirait dans le décor d’un film d’Almodovar ! Et toujours la mer à perte de vue, partout, de tous côtés….

Le Nord Est de tenerife est plus sauvage, plus humide….il abrite la forêt primaire datée du Jurassique, à l’ère secondaire. Des espèces végétales embaument l’atmosphère, et des fleurs charmantes bordent les talus. Toujours, les points de vue sont merveilleux. Et les reflets du soleil sur les pointes volcaniques sont inoubliables….

tenerife1

Lundi 25 Janvier
Immersion dans les cours avec nos correspondants….. C’était super ! Les professeurs canariens ont eu à cœur de nous faire partager leurs activités et nous avons bien profité. Nos copains canariens sont sympas : nous formons un bon groupe et nous nous entendons tous très bien !
Puis le musée de Sciences Naturelles : nous réinvestissons nos apprentissages sur le volcan et cherchons à déterminer le nom des plantes aperçues au cours de nos promenades. Mais, ce qui nous plaît le plus, c’est la découverte des momies guanches…. Ce peuple vivait dans des grottes, creusées sur les flancs des volcans – nous en avons d’ailleurs vu des quantités sur la route du Teide – Ils pratiquaient la trépanation, ôtaient les viscères des morts pour assurer la conservation des squelettes. Tout est parfaitement montré mais l’observation de ces momies nous a profondément étonnés….à vrai dire, nous n’avions jamais vu cela ! Ce jour là, nous rentrons dare-dare vers le collège, car nous avons pris du retard !

Mardi 26 Janvier
Journée partagée avec les correspondants canariens. C’est une journée de détente qui nous est proposée : le Loro Parque, le parc des Perroquets. D’observation des grands Singes en observation d’oiseaux multicolores, nous découvrons une faune inconnue….mais que de rires lorsque les spectacles de dauphins, éléphants de mer et orques nous ravissent et nous valent de belles séances d’éclaboussures….on a même pu qualifier certain d’ »arroseur arrosé » !!

Mercredi 27 Janvier
Notre semaine d’échange est terminée. Nous sommes tristes de quitter nos amis, mais beaucoup de retrouvailles pourront se faire. Nous avons hâte maintenant de partager nos souvenirs, en espérant que cette expérience perdurera dans l’avenir, afin que chacun puisse encore découvrir tout ce que cette île recèle de trésors…. Hasta pronto !

Carnet de voyage (élèves LV1 espagnol 4ème)
Tenerife/ La salle San Ildefonso
Janvier 2016